WWW.TERALFT.ORG
Accéder à votre compte Tera S'inscrire dans la liste des Anciens

  Edito
  Evénementiel
  People
  Reportages
  Les Anciens
  Inscription
  Mon profil
  Annonces
  Carnets
 Forum des Anciens
 Forum Soirée Tera
  Photos de classes
  Autres photos
  Liens des Anciens
  Autres liens
  Bureau des stages
  Orientation
  Logement
  Bourse
  Adresses
  Témoignages

E D I T O
Décembre 2004 - Janvier 2005

La Saint-Nicolas

Bonjour tout le monde !

Une « éditoriste » m’a demandé gentiment si je voulais bien écrire un mot pour ce mois de décembre. Je dois vous avouer qu’elle m’a soufflé l’idée. Merci Corinne ! Ah, les photos de l’édito de novembre étaient vraiment chouettes !

Je vais donc vous parler de Saint-Nicolas que l’on fête dans quelques pays et notamment la Belgique (où j’habite), l’Allemagne, la Suisse, le Luxembourg, la Hollande, la Russie, la Pologne, l’Autriche. Il paraît qu’on le fête aussi en France mais mon expérience me montre que tout le monde ne connaît pas cette coutume...peut-être est-ce dans le Nord, près du plat pays qui est le mien (dixit le fameux, l’unique Jacques Brel)

Qui est Saint-Nicolas ?
Il est le Saint Patron des enfants sages et des écoliers. D’ailleurs souvenez-vous de la chanson que l’on entonne « Oh grand Saint-Nicolas Patron des écoliers, .... ». Il est représenté par un homme âgé, portant des habits épiscopaux, d’un long manteau rouge et d’une mitre. Il porte également une grande barbe blanche.

Quand le fête-t-on ?
Le 6 décembre. Depuis le XIIe siècle, on raconte que Saint Nicolas va de maison en maison dans la nuit du 5 au 6 décembre pour demander aux enfants s'ils ont été sages et obéissants. Les enfants sages reçoivent des cadeaux et des bonbons et les méchants reçoivent une trique donnée par le compagnon de Saint Nicolas appelé le Père Fouettard ! Ce dernier, avec sa robe noire et son visage noirci, est craint des petits enfants !

Pour ma part, je suis bien plus attaché à cette fête des enfants qui est originaire de nos pays qu’à la fête d’Halloween dont se sont emparés tous les vendeurs de jouets et autres et qui vient d’outre-Atlantique. Mais vous êtes libres de ne pas être d’accord avec mon avis...

Comment cela se passe-t-il dans les familles ?
Les petits enfants écrivent une lettre à Saint-Nicolas pour lui demander ce qu’ils veulent comme cadeaux. Ils déposent leurs chaussures devant la cheminée ; chaussures dans lesquels Saint-Nicolas déposera ses cadeaux. Il est de coutume de laisser une carotte pour l’âne qui accompagne le Saint-Patron des enfants sages.

Mais Saint-Nicolas passe aussi en ville et les commerces pour offrir des friandises : figurines du saint en chocolat, du massepain encore appelé pâte d’amande en France, bonbons, etc.

Et pour les grands enfants ?
Si la Saint-Nicolas est d’abord la fête des (petits) enfants, les grands enfants (je pense aux étudiants) ont bien entendu sauté sur l’occasion pour en faire un prétexte de fête bien arrosée. Il paraît que nous, les Belges, sommes de bons spécialistes dans le domaine, et ce n’est pas moi qui le dit.
C’est ainsi que dans les différentes villes estudiantines comme Namur (où j’habite, cette année c’est le mercredi 8 décembre après-midi et soir), Liège, Huy, Bruxelles, Mons, etc...la Saint-Nicolas est dignement fêtée. Des cortèges, constitués par exemple de tracteurs tirant des remorques où sont empilées quantité de fûts de bières, défilent dans les rues. Les occupants des remorques, tout en buvant leurs chopes (une seule à la fois, quoique) s’occupent d’inonder les piétons et tous les guindailleurs (terme belge désignant ceux qui font la fête, on dit aussi « faire une guindaille ») de confettis. Une ambiance géniale que je ne saurais vous décrire en quelques ligne et qu’il faut vivre ! Comme les fêtes se déroulent des jours différents, les « gros » guindailleurs se déplacent de villes en villes ; je parle en connaissance de cause les gars !


Mais encore...
A part ça, et toujours sur le même thème, je voudrais vous faire part d’une petite coutume que nous avons prise depuis quelques années dans le quartier dans lequel je vis et qui permet de recréer le tissu social et les contacts que les européens ont bien souvent perdu avec le nouveau mode de vie de type : métro, boulot, métro, TV, dodo. Si ça peut vous donner des idées et faire effet boule de neige, vous verrez que c’est génial.

J’habite donc à 10 minutes à pied du centre de Namur dans un quartier constitué de 2 rues. Nous avons créé avec quelques personnes un Comité de quartier. Plusieurs fois par an, nous organisons des événements pour se retrouver et faire connaissance (en plus c’est vachement bien pour les nouveaux arrivants qui s’intègrent beaucoup plus vite). Ainsi, nous fêtons :
- la Saint-Nicolas (on l’a fait le 1er décembre cette année): chants, clochette annonçant notre venue, flûte, distribution de bonbons et de spéculoos. Au passage, quelques maisons nous offre une petite goutte de peket cerise (alcool à 20°) pour nous réchauffer lors de cette fraîche soirée. Après deux heures de marche, nous nous retrouvons entre organisateurs autour d’un bon verre de vin et discutons de tout et de rien. Je vous assure que c’est géant de se lier d’amitié avec ses voisins!
- Vin chaud entre la Noël et le nouvel An. Cela se passe dans la rue (peu de passage)
- Grand barbecue pendant l’été dans un parc du quartier avec animation musicale live. Un grand moment !

J’espère ne pas vous avoir trop ennuyé avec mon blabla et je vous souhaite à tous de belles fêtes de fin d’année, un joyeux réveillon et une bonne grosse merde à tous ceux qui étudient pour les exams.

Adrien Pire 96'
Belgique
pireadri@yahoo.fr

Consulter toutes les archives de notre Journal ...
 ® 2000 TERA
Accéder à votre compte Tera S'inscrire dans la liste des Anciens